Apprendre à DESSINER en 3 grandes étapes

Bienvenue sur LeCarnetDigital.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute rejoindre ma formation gratuite qui vous donne des bonnes bases pour apprendre le DESSIN en autodidacte. Cliquez ici pour la télécharger gratuitement ! ☺️

Quelles sont les 3 étapes INDISPENSABLES par lesquelles n’importe quel dessinateur passe pour apprendre le dessin ?
Ces 3 étapes qui sont communes à n’importe quel métier ou discipline lié au dessin comme faire du dessin de portrait, être concept artist, illustrer votre livre pour enfant, ou même devenir tatoueur ?

Voyons ces 3 étapes, définissons à quelle étape vous en-êtes, et quelles actions mettre en place pour passer à l’étape suivante.

Définition du « dessin »

Avant tout, considérons que vous voulez dessiner du figuratif et non de l’abstrait.

Si on en croit la définition du mot « dessin », il s’agit d’une « Représentation ou suggestion des objets sur une surface, à l’aide de moyens graphiques »

En simplifiant et réinterprétant avec nos mots, le dessin figuratif revient à traduire ce qu’on voit (avec vos yeux ou dans votre tête) sur une surface plane comme une feuille de papier (en traditonnel) ou un écran (en numérique).

Pour ça on passe par 3 grandes étapes :

  1. Observer la réalité
  2. Interpréter un volume 3D grâce à nos deux yeux
  3. Le retranscrire en 2D sur une feuille de papier ou un écran

Étape 1. Observer CORRECTEMENT la réalité

Pour cette étape, la principale difficulté revient à éviter d’interpréter ce que vous voyez. Lors de cette étape, imaginez que votre cerveau et votre œil se battent pour savoir qui a raison. Lorsque vous regardez un portrait, votre cerveau sait qu’il s’agit d’un visage. Mais votre œil, lui ne voit qu’un mélange de courbes et de droites.

Lors de cette étape, il est donc important de ne pas faire attention à ce que dit votre cerveau, mais d’observer factuellement ce qu’il y a en face de vous. Vous ne voyez pas « une bouche », mais un mélange de courbes, de droites, de valeurs et de couleurs.

C’est la différence entre « symbole » et « représentation ».

L’idée est donc de « faire taire » votre cerveau afin de réellement observer la réalité.

Étape 2. Interpréter un volume 3D grâce à nos deux yeux

Remettons les choses dans le contexte → on est d’accord que nos deux yeux nous permettent de percevoir cette réalité en 3D qui nous entoure. L’acte de dessiner, c’est donc de convertir ce qui nous entoure en une représentation 2D.

Et y a un objet qui est très fort -mais pas parfait- pour faire ça : l’appareil photo.

En un clic, vous êtes capable de « capturer » cet espace dans un plan 2D qui est un écran ou un tirage.

Et pourtant, vous en aviez peut-être pas conscience, mais un appareil numérique n’arrive pas à la cheville de notre œil.

Je vous propose 2 expériences pour vous le prouver.

Première expérience :

Si vous regardez votre main, vous aurez du mal à voir ce qu’il y a en second plan, voir, vous verrez 2 images superposées si comme 99% des gens vous possédez deux yeux. En photographie, et en fonction de comment vous configurez votre appareil photo, vous aurez sûrement une main nette et un fond flou. On parle de « mise au point ».

 

Exemple de différentes mise au point faites soit au premier plan, soit au dernier.

Deuxième expérience :

Demandez à un ami de choisir un objet coloré et de le placer pratiquement derrière vous, en dehors de votre champ visuel. Demandez-lui de rapprocher l’objet jusqu’à ce que vous soyez capable de le voir. Êtes-vous capable de voir sa couleur ? On appelle ça X Niveau appareil photo, on a presque le même principe avec certaines aberrations chromatiques. En vrai je ne dirai pas que ça reproduise exactement le même effet, mais vous avez l’idée.

→ Ainsi, l’étape 2, sera d’arriver à convertir cet espace 3D en une représentation 2D. Et souvent, quand on veut un rendu « photographique », c’est qu’on utilise des principes de photographies.

Apprendre la photographie est donc un excellent moyen pour conscientiser ce que vous faites quand vous dessinez ou peignez.

Étape 3. Tracer notre dessin !

Bon, là, c’est cool. Autant la 2ᵉ étape était un peu complexe autant celle-là est plutôt simple.

Si vous gérez bien les 2 précédentes étapes, vous pouvez vous permettre de faire à peu près n’importe quoi.

Vous pouvez :

  • Dessiner avec votre mauvaise main
  • Dessiner dans un train qui bouge beaucoup trop
  • Dessiner avec votre bouche ou vos pieds si ça vous chante

Votre dessin fonctionnera. Parce que les 2 précédentes étapes seront respectés. La 3ᵉ n’est qu’une question de style, ou de lisibilité.

À quelle étape êtes-vous ?

Maintenant que vous avez compris les 3 étapes, concrètement qu’est-ce qu’on peut faire pour apprendre le dessin ?

La première étape et pour 80% d’entre vous qui me lisez, c’est d’améliorer votre observation. Comment savoir si vous avez besoin de travailler votre observation ? Répondez simplement à ces questions :

  • Avez-vous de la difficulté à dessiner des portraits ressemblants ?
  • Des problèmes de proportions dans les corps de vos personnages ?
  • Des personnages trop statiques, droits ?

→ Si vous avez répondu « oui » à une de ces questions, c’est que vous avez besoin d’apprendre à mieux observer. Et je dis apprendre, car ça s’apprend.

Vous pouvez simplement « pratiquer » en dessinant encore et encore ce qui vous entoure, mais vous irez beaucoup, BEAUCOUP plus vite si quelqu’un vous explique comment faire, et c’est exactement ce que j’explique dans ma formation « Apprendre le Dessin d’Observation« .

Apprendre le Dessin d'Observation

La méthode pour maîtriser rapidement et efficacement les fondamentaux du Dessin d’Observation. Il y a de grandes chances que ce soit par cette formation que vous devriez commencer.

→ Si vous avez répondu « non » à toutes les questions, alors félicitations, il y a de grandes chances que vous ayez une bonne observation. Pour la suite, répondez à ces questions :

  • Avez-vous des difficultés à dessiner un portrait de 3/4 ?
  • Avez-vous des difficultés à représenter les raccourcis
  • Vos dessins soient juste mais pas « réaliste », sans vie.

→  À nouveau, si vous avez répondu OUI à une de ces questions, vous en êtes à l’étape 2.
Sachez que cette étape est aussi traitée dans ma formation, mais en attendant, je peux vous donner deux conseils. Etranges certes, mais extrêmement efficace.

Conseil #1 pour améliorer votre capacité à interpréter les volumes

Apprenez tout simplement la photographie.

Photographiez en manuel. Même avec un smartphone pourquoi pas. Mes dessins ont gagné en réalisme au moment où je me suis intéressée à la photo.

 

Conseil #2 pour améliorer votre capacité à interpréter les volumes

Transformez-vous en appareil photo en… fermant un œil. Ainsi vous ne superposerez pas les deux images de vos 2 yeux, et vous aurez déjà un plan 2D. Ça aide un peu.

Conseil #3 pour améliorer votre capacité à interpréter les volumes

Maîtrisez la perspective.

Même si vous ne voulez dessiner que des animaux, des persos ou des portraits. La perspective est juste indispensable (et c’est d’ailleurs un chapitre entier dans ma formation sur le dessin d’observation)

La perspective peut faire peur, mais je vous garantis qu’elle peut être très vite comprise si on vous l’explique correctement.

Un ultime test pour savoir à quelle étape vous en êtes

Ce que je viens de vous raconter là, c’est l’essence même de l’apprentissage du dessin. Ce n’est PAS en regardant des vidéos comme « Comment dessiner un chat en 4 étapes » ou « La technique de la grille » qui vous aidera, je pense que vous l’avez compris.

Vous vous devez de passer par ces étapes pour être indépendant et dessiner ce que vous voulez. Que ce soit en commençant un carnet de voyage ou en illustrant votre premier livre pour enfant.

Si vous avez des doutes sur ce que vous devez travailler pour améliorer votre dessin, je vous ai créé un questionnaire. C’est grosso-modo les questions que je pose à un élève quand je lui donne un cours en live, justement pour définir ou il en est dans son apprentissage. Vous pouvez cliquez ici pour faire le test. Je vous conseille de le faire régulièrement afin de vous rendre compte quand vous changez d’étapes.

En plus, si vous le souhaitez, vous pourrez recevoir d’autres conseils et vidéos spécifiques sur l’étape dans laquelle vous êtes, histoire d’être accompagné dans votre apprentissage. Vous avez donc tout à y gagner !

Espace commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter