Comment dessiner un décor crédible ?

Envoyer à un ami
  •  
  •  
  •  
  •  

Partie 2 de la vidéo sur le musée de la miniature et du cinéma. Comme je vous l’expliquais à la fin de la précédente vidéo, visiter toutes ces miniatures m’a fait me poser la question de qu’est-ce qui fait qu’un décor est crédible ou non. Quand je parle de décors miniatures clairement je ne plaisante pas. Les décors ont beau faire 50 cm sur 30, si vous collez votre tête contre la vitre (ne faites pas ça) clairement on y croit.

Mais qu’est-ce qui fait qu’un décor est crédible? C’est ce qu’on va voir dans cette vidéo 🙂

Qu’est-ce qu’un décor « crédible » ?

Déjà on va se pencher un peu sur la définition de qu’est-ce que veut dire crédible. Crédible, c’est quelque chose auquel on croit, quelque chose qui se rapproche assez de notre réalité, ou tout du moins qui a l’apparence de la réalité. Quelque chose auquel on peut se fier, qui nous semble possible.

Si l’on veut faire un décor crédible, l’idée c’est que évidemment notre spectateur croit en notre décor. En somme, qu’il ait l’impression que des personnages puissent se déplacer à l’intérieur, que c’est une scène de vie tout ce qui est de plus réalistes.

Pour qu’un décor soit crédible il suffit que le spectateur y croit.

Et dessiner un décor fantastique ?

Ça fonctionne avec n’importe quel type de décor. L’idée c’est que, même si on décide de faire un décor plutôt dans un style fantastique ou de science-fiction, il faut que le spectateur puisse se dire c’est une réalité qui est assez proche de la sienne. Qu’il peut se projeter, même si les lois et règles qui régissent ce monde, n’est pas les mêmes que les nôtres.

Prenons l’exemple du film « Avatar » qui, pour moi est un bon exemple parce que clairement on est dans un film très fantastique qui s’éloigne assez de tout ce qu’on peut connaître. (J’avais déjà fait une review sur ce livre sur mon blog.)

Dans « Avatar », le spectateur n’est pas vraiment perdu malgré des codes qui ne sont pas les mêmes que les siens (se connecter les cheveux pour pouvoir conduire des chevaux ??).

Malgré certaines règles expliquées dans le film, la plupart des codes qui sont utilisés dans ce film, sont assez proches des codes qu’on a dans notre réalité.

9 Conseils pour dessiner un décor crédible

Garder des échelles réalistes

Déjà, la première chose qui me semble la plus importante, c’est d’avoir des échelles qui sont réalistes.

Si vous avez un lit qui est, par exemple, beaucoup trop petit pour que vos personnages puissent dormir dedans, ou que vous avez une chaise qui est complètement disproportionnée par rapport à la taille de votre porte, bien évidemment on va avoir du mal à se projeter dans cet espace-là.

On aura du mal à se dire que des gens puissent y habiter.

Attention à la proportion de vos portes !

Une erreur qui arrive souvent, c’est la proportion des portes. Souvent les débutants ont tendance à les faire beaucoup trop fines, beaucoup trop larges ou beaucoup trop hautes; et évidemment, on « sort » de l’univers de votre dessin.. pour se rendre compte qu’on est simplement face… à un dessin.

Les proportions normées du « Neufert »

Les architectes utilisent un livre qui s’appelle le « Neufert », qui est en fait un recueil de toutes les proportions des objets usuels que l’on utilise. Une porte fait une taille particulière, une baignoire fait une taille particulière, etc. Tout est normé.
Afin de pouvoir s’adapter à nos proportions à nous.

Alors, évidemment, c’est en train de changer parce car l’homme est de plus en plus de grands de générations en générations

Toutes ces mesures là sont des mesures importantes pour avoir un environnement qui est agréable pour nous.

J’imagine que ça vous est déjà arrivé de devoir monter un escalier et de vous rendre compte que les marches avaient quelque chose d’étrange ?
C’est tout simplement parce que, en principe, les marches sont normalisées.

Vous avez une taille, une hauteur spéciale et une profondeur spéciale, et si vous ne respectez pas ces codes-là, bien, évidemment, ce n’est pas fait pour nous. Ce n’est pas optimale.

Donc pensez bien à avoir un environnement qui possède des proportions logiques par rapport à un humain lambda.

Rajouter du détail narratif

Un autre point qui peut être intéressant pour rendre votre lieu plus crédible, c’est de rajouter des détails. Mais pas n’importe quel détail !

Détail, ça veut pas spécialement dire rajouter plein d’objets ou rajouter plein de choses notre illustration.

Pensez à l’usure de votre décor

Si c’est un lieu qui a eu tendance à voir passer les années, l’usure pourrait représenter l’histoire de ce lieu.
Où vos personnages passent beaucoup de temps ? Si vous dessinez un métro abandonné, peut-être que des affiches ont pu se détacher. Le marquage au sol disparaître à force d’être piétiné par des milliers de personnes chaque jour ?

Tous ces détails d’usure peuvent aider vos décors à être plus réaliste et crédible.  

Cassez les symétries

Vous pouvez aussi placer des éléments qui ne sont pas rangés parfaitement.
J’imagine que si vous posez un tas de feuilles sur une table, ces feuilles ne seront pas parfaitement rangées parallèles à la table.

Des petits bouts dépasseront, des feuilles seront pliées, les textes possèderont des ratures.

Tous ces « détails de vie » vont rajouter un peu de vie à votre lieu, et du coup aider à le rendre plus crédible.

Pensez aux interactions de vos personnages avec votre décor ?

Vous pouvez aussi travailler sur tout ce qui est tissu.
Si vous vous retrouvez à faire un fauteuil, vous pouvez faire l’enfoncement du dit fauteuil. Personne ne possède un fauteuil parfait, sans plis comme dans un catalogue IKEA. Pourquoi ne pas enfoncer légèrement les coussins, ou y laisser trainer une veste et écharpe ?

Ajoutez une « ambiance » à vos décors

Vous pouvez aussi travailler l’ambiance de votre décor.

L’ambiance est un petit peu difficile à définir. Cela peut être définie par le type d’éléments que vous avez dans votre scène.

Temporisez votre scène

Si, par exemple, vous avez une chambre dans les années 70, ou vous avez un parc à l’époque victorienne, évidemment, vous n’aurez pas le même type d’ambiance parce que ce n’est pas le même type d’univers

Vous pouvez donc temporiser le moment où a été prise votre scène en fonction des objets qui sont à l’intérieur.

Définissez le cadrage de votre scène

Autre chose qui va pouvoir influencer votre ambiance, ça va être tout simplement le cadrage.
Où est posé votre caméra ? C’est un élément qui peut réellement influencer ce que les gens vont comprendre de la scène et aussi la rendre plus ou moins crédible.

Travaillez vos couleurs et lumières

L’ambiance, aussi, peut être influencée par vos choix de couleur,
La couleur des éléments qui sont dans votre scène (meubles, murs, etc…) mais ça peut être aussi influencé par la lumière.

Vous pouvez très bien avoir une scène tout à fait normal et rajouter une lumière qui transforme tout à coup l’ambiance de votre scène.

Projetez-vous !

Bref, vous l’avez compris, pour rendre un décor crédible, il faut arriver au maximum à se projeter vous-même dans cette scène, et vous dire : 

« Si je vivais dans cette scène, dans ce décor, qu’est-ce que je pourrais faire, qu’est-ce que les gens auraient tendance à faire, quelles actions je ferai ici ? »

Pensez à tous les petits détails qui vous entourent, et que vous pouvez peut-être justement re-projeter dans votre illustration.

C’est tous ces petits détails-là qui vont rendre votre décor crédible.

Et même si vous avez un style qui est complètement différent de la réalité, dans un style cartoon, ou semi-réaliste, on pourra quand même y croire.

Je vous invite vraiment à aller visiter le musée des miniatures et du cinéma, c’est un musée qui est vraiment à faire si vous êtes sur Lyon. Et qui clairement pourrait vous donner des idées pour rendre plus crédible vos environnement !

Laisser un commentaire