Critiques en dessin : Doit-on toujours les écouter ?

Envoyer à un ami
  • 8
  •  
  •  
  •  

Pas toujours simple de réagir sereinement à la critique sur nos dessins. Dans le milieu de l’art, la limite entre « ce que l’on fait » et « ce que l’on est » est très fine. Parce qu’on s’investit pleinement dans ce qu’on fait, l’avis négatif des autres sur nos dessins peut rapidement être vécu comme une critique sur notre personne. Alors, comment réagir ? Faut-il toujours écouter l’avis des dessinateurs expérimentés ? Aujourd’hui, nous parlons de la façon d’accepter les critiques en dessin.

Savoir accepter les critiques en dessin

Le premier conseil que je peux vous donner est qu’il est très important pour un dessinateur d’accepter les critiques.

Cela veut dire qu’il ne faut pas être sur la défensive. Il ne faut pas se trouver d’excuses comme « Oui, mais c’est volontaire » : Même si c’est volontaire, il y a peut-être tout de même un souci.

Il est important de ne pas prendre la critique de façon personnelle. Et je dois bien vous avouer que c’est difficile pour moi aussi !

Mais si l’on commence à rembarrer les personnes qui critiquent nos dessins avec bienveillance, on finira par ne plus recevoir aucun avis. Nous n’aurons plus de recul sur notre travail et notre progression sera beaucoup moins rapide.

Même si l’avis des autres ne doit pas prendre trop de place, il est tout de même important d’en tenir compte.

S’intéresser à tous les avis sur nos dessins

Lorsque je parle d’accepter les critiques en dessin, cela veut dire qu’il faut accepter TOUTES les critiques. Peu importe celui qui les formule.

Si l’œil d’un spectateur, quel qu’il soit, est gêné, alors cela mérite de toute façon que l’on comprenne pourquoi. Peu importe si la personne sait ou non dessiner. Tout le monde peut formuler des critiques constructives intéressantes.

Tout le monde n’a pas le même vécu ou la même sensibilité. Il est toujours intéressant de chercher à comprendre un autre point de vue.

D’ailleurs, les personnes qui acceptent les critiques en dessin sont ceux qui s’améliorent le plus vite !

Prendre ou non en compte les critiques constructives

Cependant, même si l’on accepte les critiques des autres sur nos dessins, faut-il toujours en tenir compte ?

Déjà, il faut savoir faire le tri entre critique constructive et simple affaire de goût : Si l’on a fait un dessin en nuances de rouge et que la personne qui critique nous dit qu’elle n’aime pas le rouge, il ne s’agit pas d’une critique constructive.

Il faut ensuite prendre du recul et faire le tri. Une fois qu’on a bien saisi ce qui dérange dans notre dessin, on doit décider si une modification est à faire ou non.

Si on pense que cette modification changerait trop la volonté originale de notre dessin, on doit pouvoir le dire et argumenter : « Je comprends ta critique parce que… Mais je ne vais pas modifier parce que… »

Il faut simplement se poser la question de si la critique fonctionne dans le sens de ce que l’on souhaite exprimer.

Savoir faire face au jugement des dessinateurs expérimentés

Les critiques les plus difficiles à recevoir sont celles émises par les dessinateurs les plus expérimentés. Surtout lorsqu’elles prennent la forme de jugements sur notre style ou la façon dont on travaille !

En réalité, il s’agit souvent d’un problème de friction entre les générations. Pour ne pas se laisser déborder par les émotions négatives, je vous encourage à vous recentrer sur vos forces.

La jeunesse est une force en dessin. Elle tient compte des influences actuelles et possède un regard neuf sur les choses. Les jeunes sont aussi plus motivés, plus adaptables, plus polyvalents avec les nouvelles technologies.

S’ils savent rester ouverts à la critique, juniors et seniors ont beaucoup à s’apporter mutuellement !

Pour continuer à progresser, je vous encourage à toujours tenir compte des critiques en dessin. N’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook du Carnet Digital pour recevoir des avis argumentés sur vos créations !

Laisser un commentaire