Les meilleurs conseils pour le dessin digital

Bienvenue sur LeCarnetDigital.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute rejoindre ma formation gratuite qui vous donne des bonnes bases pour apprendre le DESSIN en autodidacte. Cliquez ici pour la télécharger gratuitement ! ☺️

Le dessin digital est un art à part entière que les débutants ont parfois du mal à maîtriser. Pour apprendre le dessin digital, il faut savoir au départ quelles sont les erreurs à éviter pour bien maîtriser cet art et comprendre ce qu’expliquent les tutoriels. Voici les meilleurs conseils pour le dessin digital.

Vous pouvez aussi regarder mes conseils dessin digital pour Benjamin Cerbai

Identifier d’où vient la lumière

L’avantage avec le dessin digital est qu’il peut se baser sur toutes les techniques traditionnelles de dessin, qu’il s’agisse de crayon, de fusain, d’aquarelle ou de peinture à l’huile. Grâce aux outils numériques, vous pouvez mettre en valeur toutes ces techniques. Avec un bon logiciel de peinture digitale, les débutants arrivent à obtenir des résultats de haut niveau. Photoshop est bien sûr une référence en la matière puisqu’il vous permet de tout faire.

Pour le dessin digital tout comme pour le dessin simple, il est important de savoir comment vous allez agencer les couleurs avant de commencer à dessiner et à identifier d’où vient la lumière. Sinon les couleurs ne s’agenceront pas bien. Si vous voulez apprendre à dessiner en numérique, vous devez maîtriser certaines techniques de dessin. La lumière joue un rôle capital dans le dessin numérique. Elle a une grande influence sur la perception.

Pour le dessin digital, il faut garder en mémoire un principe simple du dessin qui dit qu’il faut prendre conscience de la position et du type de lumière que l’on souhaite pour dessiner un portrait ou une illustration. Au lieu de placer toutes les couleurs d’un seul coup, il vaut donc mieux travailler sur la lumière et déterminer comment sont les ombres. Identifiez quels endroits seront plus foncés et lesquels sont les plus clairs.

Bien commencer dans un dessin digital

Il est aussi fréquent que les dessinateurs professionnels travaillent d’abord sur les valeurs de gris. Il faut donc travailler d’abord en fonction d’une image en noir et blanc. Si les valeurs ne fonctionnent pas en noir et blanc, le dessin ne fonctionnera pas non plus au moment de le colorier. Ce que vous voulez mettre en relief et les valeurs que vous voulez mettre en évidence doivent donc ressortir clairement. C’est une des bases lorsque l’on apprend à dessiner.

Pour dessiner facilement, il est recommandé de commencer par un gris moyen, donc à mi-chemin entre le blanc et le noir, sur l’ensemble de l’image. Vous disposez donc au départ de quelque chose. Les ombres doivent aussi être placées de manière cohérente en fonction de l’endroit où vous placez la lumière. Servez-vous du zoom pour rapetisser l’image afin d’en avoir une perspective plus claire.

La couleur sera donc un atout qui viendra décupler l’effet du dessin, mais à partir du travail que vous aurez fait à partir des valeurs de gris et du dessin en noir et blanc. Il ne faut pas oublier que si vous avez changé l’emplacement de la lumière en cours de route, il faudra ajuster la composition et les ombres de manière à ce que l’ensemble demeure cohérent.

Ne pas négliger la recherche 

Pour apprendre à dessiner, que ce soit au feutre, au crayon ou en digital, il faut se rappeler qu’il ne faut pas négliger l’étape de la recherche avant de composer une illustration. C’est essentiel pour établir un bon cadrage et dessiner en perspective. Il ne faut surtout pas chercher à finaliser directement le dessin. Le dessin à faire risque de ressembler aux précédents si vous ne réfléchissez pas à la composition. Par exemple, la lumière risque de venir toujours du même côté.

Il n’est pas toujours nécessaire d’avoir en tête tout ce que vous allez faire avant de commencer votre dessin. Le dessin de base vous permet de dégager les premières lignes de ce que vous voulez créer. Il ne faut pas craindre de tâtonner lorsque vous dessinez pour le plaisir ou que vous suivez des cours de dessin. Les recherches sur le dessin à faire peuvent simplement être faites sur un carnet. Les différents croquis vont finalement vous permettre de dessiner l’ensemble de l’image que vous allez concevoir en digital.

Divers éléments à considérer

Si vous voulez dessiner des personnages dans votre image, il faut tenir compte du volume de chacun par rapport à l’autre. Il doit être possible de percevoir clairement lequel a une plus grande taille. En digital, il est facile de copier un personnage et de le grossir ou de le diminuer jusqu’à ce que le rapport avec l’autre personnage soit satisfaisant. Si les masses des personnages sont contrastées, le résultat devient plus dynamique.

Une règle de base à respecter au moment de faire un dessin est la règle des tiers. L’apprentissage du dessin implique la connaissance de cette règle. En gros, cette règle suggère que l’on imagine que l’illustration soit divisée en 9 parties égales à partir de 2 lignes horizontales et de 2 lignes verticales. C’est une manière de faire ressortir les points forts du dessin en plaçant ses éléments importants le long de ces lignes ou aux endroits où les lignes se rencontrent.

Il n’est pas absolument obligatoire de suivre cette règle, surtout si vous voulez que vos dessins soient particulièrement créatifs, mais elle peut vous guider lorsque vous avez des hésitations quant à la composition de votre image. Les éléments peuvent être facilement déplacés sur un dessin digital. À cette étape, vous pouvez ajouter ou supprimer des éléments tout comme vous pouvez les déplacer. Vous aurez alors une bonne idée du résultat final.

Vous devez avoir confiance en votre imagination et ne pas hésiter à retoucher votre dessin autant de fois qu’il est nécessaire pour créer votre propre style.

Une fois que les éléments sont mis en place, vous pouvez créer un nouveau calque pour le placer au-dessus du dessin précédent et le redessiner en fonction du résultat final que vous cherchez à obtenir. Des corrections sont effectuées à cette étape, notamment dans le cas d’un nœud graphique, où deux éléments se chevauchent. Une fois que vous avez travaillé sur le calque, le réglage permet d’ajuster les valeurs selon le résultat que vous voulez obtenir.

Vous souhaitez allez plus loin mais votre vous avez quelques difficultés avec le fait de raconter vos propres histoires ? Je vous en parle plus dans ce cours.

 

Transcription de la vidéo

Bonjour à tous !
Aujourd’hui nouvelle vidéo, cette fois-ci je vous accueille dans mon atelier de peinture digital.
Il y a quelques jours, Benjamin Cerbai (vous avez le lien dans la description) a posté une vidéo qui s’intitule « Les erreurs à éviter au début d’une illustration ».
Il a commencé à faire une illustration en digital painting, il s’est confronté à quelques erreurs et il nous explique quelles sont ces erreurs.

Je vous invite à regarder sa vidéo avant de regarder ma vidéo parce qu’en fait ma vidéo est une réponse à sa propre vidéo. A la base, j’étais partie pour lui écrire un commentaire et je me suis que ça vallait peut-être plus le coup finalement de vous filmer ça, histoire que ça soit plus compréhensible et visuel, et qu’en même temps vous puissiez vous aussi en profiter.

Il expliquait du coup qu’il avait commencé à faire un crayonné sans vraiment trop savoir ce qu’il allait faire, il a un peu fait les choses de manière linéaire.
Je trouve ça vraiment intéressant, parce que je considère qu’il y a pas toujours besoin d’avoir une idée en tête de ce qu’on veut faire. Vous l’avez peut-être déjà remarquer si vous avez regardé quelques vidéos timelapse que j’ai pu proposer.
Ces vidéos là sont plutôt faites pour le plaisir, sans pour autant savoir ce que je veux au final.
Je pense qu’il faut vraiment les détacher des illustrations qui sont faites plus professionnellement.

Je peux vous donner un exemple, j’avais ce type d’illustration à faire.
L’idée c’est que j’étais partie d’abord d’un character design que j’avais fais il y a plusieurs mois en amont. J’avais cette planche que j’avais faites, c’est un concept art.
L’idée c’est vraiment pas de faire ça de manière « jolie » mais pour parler aux personnes qui font faire la 3D derrière.
Donc j’avais fait ce truc là, et puis ensuite on m’a demandé de faire une affiche qui représente le jeu, donc je suis partie sur ma petite planche de recherche. Cette planche de recherche, je l’avais faite sur un petit carnet lambda, parce que j’étais au Vietnam à l’époque, j’avais pas d’ordi sous la main et j’ai fais des petites thumbnails, j’ai réfléchis à ce que je voulais faire et une fois que j’avais le visuel définitif, qui est ici.
Je suis passée par une étape intermédiaire, qui est le posing sous le modèle 3D. C’est une autre personne qui a fait le modèle 3D. Et a partir de ça, j’ai fais la base du dessin, j’ai refais mon croquis par dessus et en fin j’ai fais l’illustration finale, en classique digital painting.

Là, on est dans le cadre de figure où on fait vraiment une illustration finie, où on l’a vraiment prévu en amont, où c’est tout un processus.

Donc c’est partit ! On a notre crayonné, et première petite erreur que je vois c’est les masses de chacun des deux éléments.
En fait, si on regarde rapidement les masses de nos deux éléments, nos deux personnages, on est quand même dans quelque chose d’assez égal. L’idéal c’est quand même d’avoir un contraste de masse : un élément plus gros que l’autre.

Alors rapidement en voyant ton dessin, j’ai envie de grossir au maximum cet élément là, qu’on va appeler ça les « détritus », je sais pas comment t’appellerait ça ?
Du coup je vais le copier rapidement et le grossir, quelque chose comme ça.
Alors c’est une proposition, ça correspondra peut-être pas à ce que toi t’as envie d’exprimer, et je dis pas non plus que c’est la vérité absolue.
Je pense que déjà, le contraste des masses, ça permet d’avoir une image un peu plus « dynamique », plus sympas à lire.

La deuxième erreur que je vois c’est un problème de composition. Alors je pense que tu connais la règle des tiers, je pense que vous voyez vous aussi de quoi je parle.

La règle des tiers elle consiste à placer les éléments les plus importants au niveau des tiers de l’image, et du coup ton personnage à droite, ne tombe pas pile poil sur la règle des tiers. Alors on est pas obligé de la suivre à la règle, mais c’est quand même pas mal, quand on a des doutes sur la composition d’essayer de la suivre sans se poser des questions.

Souvent ça marche assez bien à l’oeil, alors autant l’utiliser.

Ok, donc là on a, on va dire une nouvelle version de ton croquis, en essayant de garder l’idée de ton cadrage. Alors évidemment si tu veux repartir de 0, les thumbnails, c’est quand même vachement pratique, et je vous les conseilles à vous aussi !

Une foi que t’as, le problème que t’as pu avoir, c’est tes valeurs. Alors le premier truc que j’aime bien faire, c’est de me mettre un gris moyen, donc entre le blanc et le noir, sur toute mon image.Comme ça je ne pars pas de 0, d’une ambiance trop blanche.

Une fois que j’ai ça, je dézoome, et à partir de là je vais mettre de grosses tâches de couleurs, de mémoire t’avais un fond assez clair, et tout ce qui était proche était plus foncé.
On va essayer de reprendre ce truc là. Je vais juste éclaircir ce qu’il y avait derrière. Là on avait l’image de Benjamin à droite, d’ailleurs ce qu’on va faire c’est une nouvelle fenêtre, et on va mettre « 3 vignettes ».
Comme ça on pourra vraiment comparer en petit.
Alors moi j’aime bien vraiment mettre mon image en petit, ça me permet d’avoir une vision de recule, et l’autre plus proche. Donc, on avait dit au fond, t’es quand même assez clair, et devant du coup t’es un peu plus foncé parce que tout ce qui est plus proche de la caméra est toujours plus foncé, plus contrasté.
Ta lumière vient d’en haut à gauche. D’ailleurs, là y a une petite erreur, si ta lumière vient d’ici en haut à gauche, et qu’elle tape ici, ton ombre elle peut pas être en dessous de la boule, mais un peu décalé.

J’essai de garder de gros brushs, parce que là c’est pas le plus important d’avoir des détails.
Si le soleil vient de par ici, logiquement on aura une ombre portée, qui sera ici. Là on aura une autre ombre. D’ailleurs notre personnage sera sûrement dans l’ombre de la boule.

Dans notre cas de figure ici. Là clairement, il me manque des détails pour savoir exactement quels sont les éléments. Un truc que j’aime bien faire, c’est créer un calque par dessus, le remplir d’un gris moyen par dessus le tout, et par dessus je vais mettre un calque et je vais commencer à redessiner ce que je vois.

Ici on a un noeud graphique pas cool… Un noeud graphique c’est quand deux éléments se chevauchent, et qui du coup aident pas à la lisibilité. Je vais peut-être enlever ce truc là complètement. Rajouter un calque par dessus le tout, et redessiner par dessus c’est pas mal, après j’ai juste à enlever mon calque grisé, et comme ça j’ai mon croquis sans être perturbé parce qui se passe en dessous.

En tout honnêteté je ne sais pas ce que je dessine, et c’est pour ça que je trouve ça cool. C’est que vraiment faut travailler par itération.J’ai tendance à voir un truc… comme une grotte.

C’est un truc que j’aime bien faire de me poser des questions, et d’essayer de broder une histoire tout autour de mon illustration.Ca se fait petit à petit.

C’est d’ailleurs ce que je fais dans l’espèce de dragon noir, l’ancien timelapse que j’ai posté. J’avais aucune idée de ce que je faisais, et c’est petit à petit que je m’inventais une histoire. Alors l’idée là avant c’est qu’on va assombrir le tout.
Pour ça, j’utilise les « niveaux », et là en baissant un peu les valeur ça me permet de foncer mon image.

Voilà donc, disons que j’ai une base, qui est pas magnifique puisque là clairement on va itérer petit à petit, on va tenter des choses, enlever des choses à certains endroit, prendre des décisions. Par exemple le fait d’avoir changé la lumière, qui était à la base en haut à gauche, elle est passée au fond, donc ça va influencer la lumière, comment elle va se comporter.

Je sais pas du tout si Benjamin Cerbai, ça t’a aidé, si ça VOUS a aidé. Comme d’habitude, n’hésitez pas à me mettre des commentaires pour me dire comment vous avez trouvé ça, on est tous là pour s’entraider, et on là pour apprendre les uns des autres.

Ah oui et j’en profite pour faire un petit rappel sur les réseaux sociaux, parce que je l’ai pas encore fait dans mes vidéos.

A savoir que Instagram c’est plus pour les dessins, et que Twitter c’est plus pour les informations sur la création de jeu vidéo. Si vous voulez vraiment suivre les news du Carnet Digital, ça sera plutôt la page Facebook, et n’hésite pas, il y’a toujours le groupe Facebook, où j’essai d’être présente pour donner mes retours sur certains dessins et vous aider au maximum.

La prochaine vidéo sera sur du character design, sûrement sur le workflow, un petit tuto pour savoir comment on passe d’une idée jusqu’au concept final. Je sais pas quand ça va finir, donc pareil, n’hésitez pas à vous abonner, histoire d’être mis au courant des nouvelles vidéos qui sortent, et je vous dis à la prochaine fois. Ciao !

Espace commentaire

Une réponse
  1. Coucou 🙂

    Je tient d’abord a te remercie pour ces tous ces précieux conseil. Je dois reconnaitre que je n’y prettais pas vraiment attention, mais sa rends mes illustrations biens plus « vivantes ». Cependant je crois que je n’ai pas bien saisi la règle des tiers…? Enfin sur comment il faut découper l’image. J’éspère que tu pourras me la réexpliquer.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter