Maîtrisez (enfin) votre tablette graphique

Qu’importe : 

S’adapte à n’importe quel logiciel de dessin (Procreate, Photoshop, Illustrator, etc.)

JE suis sûre que ça vous est déjà arrivé

Vous vous êtes enfin fait ce petit plaisir : vous procurer cette tablette graphique que vous vouliez tant.

Vous la sortez.
La branchez.
Ouvrez votre logiciel de dessin préféré.

Et là…

C'est comme si vous repartiez de zéro

Votre trait est tremblotant.
La « texture » du stylet n’est pas la même et glisse totalement sur la tablette.
Et je ne parle même pas de la pression qui entraîne des pâtés disgracieux sur votre tentative de dessin.

Après plusieurs jours à vous acharner, la tablette finie par prendre la poussière…

PUIS VOUS VOUS RÉSIGNEZ -UN PEU À CONTRE-COEUR- À REPRENDRE VOS CRAYONS DE COULEURS

CETTE HISTOIRE, C'ÉTAIT LA MIENNE

Mais c’est aussi sûrement la vôtre.

 À l’époque, il n’existait que des Wacom et il fallait se saigner pour s’en procurer une.
Elles étaient de la taille d’un A5 et leur précision n’avait rien à voir avec les tablettes d’aujourd’hui.

(Cette tablette m’avait coûtée une fortune à l’époque…)

 Mais c’est sur cette tablette que j’ai appris à dessiner en numérique…. Elle m’aura duré 10 ans.

On pourrait croire que c’est différemment à notre époque.
Et pourtant, maîtriser une tablette graphique est toujours aussi compliqué.

Ce n’est pas pour rien que c’est la raison n°1 pour laquelle les dessinateurs abandonnent le dessin digital ou se cantonnent à simplement coloriser leurs croquis… et cela n’a rien à voir avec la taille ou le prix de votre tablette.

Moi aussi j’étais très loin de maîtriser ma tablette graphique au début.

POURQUOI EST-CE SI COMPLIQUÉ DE DOMPTER CETTE FOUTUE TABLETTE ?

Après tout, un stylet et un crayon, ce n’est pas si différent, non ?

Il arrive souvent qu’on se dise que c’est tout simplement qu’on a pas la BONNE tablette… ou le bon logiciel.

Ou même qu’après tout, on n’a pas la dextérité nécessaire pour dompter un tel outil technologique et qu’il vaudrait mieux tirer un trait (au crayon 4B) à nos rêves de devenir, peut-être un jour, un « digital artist ».

LE PROBLÈME NE VIENT

NI DE LA TABLETTE, NI DE VOS CAPACITÉS.

Depuis tout petit, vous connaissez le crayon et la feuille de papier.
Alors quand vous vous retrouvez avec un stylet entre les mains, vous le traitez comme tel.

Sauf qu’on en a oublié quelque chose d’important.

UNE TABLETTE GRAPHIQUE

N’EST PAS UN PAPIER ET UN CRAYON !

MALGRÉ CE QUE LES VENDEURS VOUS FONT CROIRE,

DESSINER AVEC UNE TABLETTE N'EST PAS SI FACILE.

Que vous ayez une tablette graphique à 40€ ou à 2000€, il faut apprendre à s’en servir.
Il ne vous viendrait pas à l’idée de conduire une voiture sans avoir le permis, même si vous êtes habitué à vous déplacer à vélo ?

APPRENDRE À DESSINER AVEC UNE TABLETTE GRAPHIQUE​

TROIS DOMAINES À TRAVAILLER

C'est pourquoi je vous propose

7 EXERCICES SPÉCIFIQUES PENSÉS SPÉCIALEMENT POUR MAÎTRISER N'IMPORTE QUELLE TABLETTE GRAPHIQUE

C'EST 7 EXERCICES SPÉCIFIQUES SOUR LA FORME DE

Les années aidant, j’ai pu petit à petit me sentir plus à l’aise : j’ai appris certaines astuces que j’aurai pu connaître bien plus tôt si quelqu’un me les avait partagées. Par la suite, j’ai pu passer à la couleur, pousser encore plus mes colorisations, et ENFIN me sentir à l’aise avec mon trait et mes colorisations.

Je n’ose pas imaginer ce qui se serait passé si j’avais tout simplement arrêté avant de passer ces 4 années fatidiques.

Si j’avais laissé cette tablette graphique dans le tiroir…