La « petite voix » qui vous empêche de progresser en DESSIN

Envoyer à un ami
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez-moi vous poser une question :

Vous pensez-vous incapable d’apprendre le dessin ?
Vous avez sûrement raison.

Cela peut être dur à lire, mais c’est une triste vérité :
Si vous ne vous sentez pas capable d’accomplir quelque chose, il y a de fortes chances que vous n’y arriviez pas par hasard.

Si lorsque vous dessinez, vos pensées ressemblent à
« Je n’y arriverais jamais »
« C’est beaucoup trop moche ! »
« Pourquoi eux y arrivent et pas moi ? »

Alors il y a de fortes chances que vous n’arriviez JAMAIS à atteindre vos objectifs en dessin.

Pourquoi ?

Parce que nos pensées dictent nos comportements.

Si toute votre vie vous croyez (« croire » et non « être ») que vous êtes nul en dessin, comment voulez-vous devenir bon dans cette activité ?

La vérité, c’est que nos pensées influencent nos émotions, et nos croyances influencent nos comportements.
Cela pourrait ressembler à ça.

Mettez-vous en tête que vous êtes quelqu’un qui prend soin de sa santé, et vous aurez du mal à manger du Macdo tous les jours.

C’est la même chose en dessin.

Autrement dit : considérez-vous comme un dessinateur !

Mais comment faire pour casser ce cycle vicieux qui ne fait que vous bloquer ?

Agissez sur vos pensées :

Vous n’êtes pas nul, vous apprenez.
Acceptez vos capacités. C’est normal de ne pas tout de suite être bon en dessin ! N’oubliez pas que chaque dessin crée n’est qu’une marche de plus vous permettant de vous rapprocher de vos objectifs dessin !

→ À chaque nouvelle pensée négative, ajoutez « mais chaque nouveau dessin me rapproche de mon objectif ».

Agissez sur vos croyances : 

Nos croyances sont le résultats de plusieurs hypothèses donnant un même résultat. 
En clair, si vous comparez constamment vos dessin à des dessinateurs pro qui font ça depuis 30 ans minimum, vous en conclurez que vous êtes nul.
Mais vous comparez l’incomparable.
Ne vous comparez JAMAIS à un autre dessinateur.

→ À la place, comparez votre dessin à un de vos précédents dessin. Retenez ce que vous avez mieux réussis, et oubliez le reste !

Agissez sur vos comportements :

Vous comportez-vous comme un dessinateur ? 
À partir de maintenant, considérez que vous êtes un étudiant en dessin. Qu’importe votre expérience ou votre âge. Nous continuons toujours d’apprendre alors restez « ouvert ». 

→ Observez et mettez en place un environnement qui vous permettra de progresser : lancez-vous dans un nouveau projet, rejoignez un cours de dessin en ligne, testez un nouveau feutre, commencez une nouvelle illustration.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *